ETIENNE LE RALLIC
Illustrateur et Scénariste
1891-1968

 

Etienne, Marie, Lucien, LE RALLIC est né le 23 mai 1891 à Angers dans le Maine-et-Loire. Son père est originaire d'un village tout près de Pontivy dans le Morbihan, où plusieurs générations de LE RALLIC se sont succédées. Il commence à dessiner très jeune et bientôt avec l'autorisation de son père il monte à Paris. Dans le train qui l'emmene vers la capitale il rencontre le directeur du journal Fantasio qui l'engage aussitôt. Très vite, son talent lui ouvre les portes des plus grands journaux satiriques de l'époque : Le Rire, Le Sourire, Pages Folles, Fantasio, etc. Il est présent notamment au salon des humoristes de 1920 à 1950 ce qui lui vaut une note élogieuse de Francis Carco. Comme beaucoup il sera mobilisé durant la grande Guerre et continue néanmoins de dessiner au Rire, La Baïonnette,... Au sortir de la guerre il se marie et s'installe à Saint-Germain où il renoue avec l'autre grande passion de sa vie les chevaux. Ce spécialiste incontesté du cheval qu'il sait si admirablement dessiner est au centre de toute son oeuvre. Des bandes comme Poncho Libertas, la cavalière du Texas, Jojo cowboy, Yan Keradec, et tant d'autres, en passant par les scènes équestres et un traité d'hippologie à Saumur, allant aux dessins humoristiques, etc.
Formidable illustrateur il est aussi très documenté ce qui ajoute à la qualité de ses dessins. C'est ainsi qu'il est sollicité pour "L'histoire de ma Bretagne" ; "Saint-Louis Roi très Chrétien" ; "Napoléon" ; "Leclerc" ; "Le vengeur de la Marie-Jeanne" ; "Bernard Chamblet" et de personnages comme "Davy Crocket", "Fanfan la Tulipe", "Cadet Rousselle", ... dans le journal Coq hardi ce sont des personnalités historiques, dans Coeurs vaillants c'est une histoire de l'Eglise. Tout naturellement il illustre pour les enfants : contes, chansons, rondes, fables, grands romans : la Comtesse de Ségur, Fénimore Cooper, Charles Dickens, Balzac, La Fontaine. Parallèlement il travaille aux revues pour jeunes gens entre autres Lisette où il signe Levesque, Pierrot, Fillette, Coeurs Vaillants, Coq Hardi de Marijac, Hurrah, Cadet-Journal, Diabolo, Pic et Nic, Fripounet et Marisette, Le Téméraire, Wrill, Cap'taine Sabord, Guignol, Nano Nanette, Ololé d'Herry Caouissin et Tintin d'Hergé. Il illustre de nombreux romans d'auteurs, dans la collection printemps plus de cinquante superbes numéros sont de sa patte.
Il travailla avec les grandes maisons d'éditions Oberthur, Offenstadt, Gordinne, Chagor, Montsouris, Gautier-Languereau, etc.
Ses grands amis Robert Rigot, Herry Caouissin, Marijac lui rendent respectivement un vibrant hommage lorsqu'il s'éteint des suites d'une longue maladie le 3 novembre 1968 à Sorel Moussel.

 

accueil
retour

©tous droits réservés www.lerallic.com 2002-2017